Bienvenue sur le site web de l'Union des Personnes Handicapées du BURUNDI
fren
Ldi - Vdi: 7:30 - 17:30
Sam-Dim Fermée
+257 22 22 9610
Téléphone Fixe
info@uphb.bi
E_mail

Actualités

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

A la découverte du lycée Notre Dame de la Sagesse de Gitega, une école qui n’est pas comme les autres !

Depuis 2012, le gouvernement du Burundi a choisi le Lycée Notre Dame de la Sagesse comme école pilote pour l’éducation inclusive. Véritable inclusion entre les  élèves en situation de handicap au sein d’une communauté des «  hommes dits valides » ou pure socialisation dans un établissement sous convention catholique dirigé par les prêtres.

L’adoption au Burundi d’un programme d’éducation inclusive en 2012, des enfants et jeunes en situation de handicap ont bénéficié d’une formation classique au niveau du cycle fondamental et pour le moment des universités accueillent désormais des sourds et des aveugles jadis n’avaient pas de place dans les universités. C’est une révolution dans le système éducatif burundais et ces avancées ont des effets directs sur la gestion de ces établissements, les autorités scolaires, les enseignants, encadreurs ainsi que les élèves qui peinent à adopter le rythme lors de l’apprentissage. Le lycée notre Dame de la sagesse accueille différents élèves ayant plusieurs types de handicap comme les sourds, les aveugles, les handicapés moteurs etc. Au fur des années, toute la communauté s’adapte à ce nouveau contexte. Il est encore tôt pour certains d’évaluer l’impact de la mesure gouvernementale d’intégrer les élèves en situation d’handicap à cet établissement pour prendre des mesures conséquentes.

Toute la communauté scolaire est sensibilisée par les autorités afin qu’elle puisse développer l’esprit d’équipe et d’union. Pourtant la plupart des parents des élèves en situation de handicap ne rendent pas visite leurs enfants aveugles ce qui pousse certains élèves à avoir des troubles de personnalité, car ils se sentent abandonnés et développent des signes de nervosité. Toutefois l’inclusion a réussi avec tant de sacrifices mais le pari reste élevé pour maintenir l’école au niveau de la performance par rapport aux autres établissements n’ayant pas ce programme d’éducation inclusive.

L’inclusion des élèves aveugles dans les salles de classes, une pure gymnastique d’esprit !

Les élèves aveugles utilisent l’écriture braille alors que les autres utilisent l’écriture noire. Les professeurs interrogés à ce sujet disent avoir beaucoup de problèmes pour encadrer les aveugles. Selon Madame Habonimana Denise qui enseigne le cours d’anglais, elle ne maitrise pas la langue des signes pour communiquer avec les sourds. Elle est interprétée par les traducteurs en langue des signes. Pure pour les aveugles, elle ne maitrise pas l’écriture braille. Elle attend les autres professeurs encadreurs qui transcrivent l’écriture noire en braille. C’est un travail double car, elle a de la peine à encadrer ces jeunes et ces derniers peuvent échouer alors qu’ils sont potentiellement aptes, la raison majeur : le problème de la traduction.

Même les encadreurs qui transcrivent les notes du professeur précisent que ce sont des pures gymnastiques pour terminer, car ils transcrivent toutes les notes avant ou après les cours. Les machines Perkins tombent souvent en panne, tous les élèves n’ont pas de tablette, les manuels pédagogiques ne sont pas tous transcrits en écriture braille, …les professeurs traducteurs font un travail pénible et c’est risquant dans l’avenir.

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Les droits des personnes des personnes handicapées sont ignorés ou méconnus au sein de la société. Les Personnes handicapées subissent des violations de tout genre dans leur milieu de vie sans précédent. Le constat est d’Adélaïde NYIGINA, Présidente et Représentante Légale de l’Union des Personnes Handicapées du Burundi (UPHB)

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
  • Contexte et Justification

Au  Burundi, on reconnaît  diverses initiatives  en termes  de  stratégies d’implication communautaire dans la résolution des problèmes rencontrés par les personnes handicapées. Ces problèmes étaient souvent liés à des obstacles comportementaux, physiques, environnementaux  et le coût élevé  des  services de rééducation car souvent le matériel y afférant est importé. Les possibilités de mobilisation des ressources locales étaient  toujours limitées souvent par insuffisance de créativité ou par  faibles capacités d’analyse du contexte pour identification des opportunités d’appui.

Pour  cela, l’UPHB a commandité  une étude  de base sur les initiatives RBC au Burundi en  2015 et un rapport sur la situation de la RBC  est  validé à Gitega  en date du 28 Novembre  de la même année.

Voir l’annexe, le rapport additionnel  pour enrichir le rapport d’étude.

Par rapport  aux informations fournies par  l’étude de base sur les initiatives RBC au Burundi, diverses recommandations ont été formulées  et certaines d’entre elles par ex :

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Burundi: célébration de la canne Blanche

Au moment où le monde a célébré ce jeudi  15 octobre 2020 la journée Internationale de la canne Blanche, les Elèves  du centre pour Aveugles de Rumuri à Gitega (capitale Politique du Burundi), n’en savent pas de quoi s’agit-il. Mais comment parviennent-ils à se déplacer sans canne ni guide ?

Le Centre pour aveugles Rumuri (centre Sainte Lucie de la congrégation des Sœurs Bernadette dans l’Archidiocèse de Gitega) héberge plus de 50 élèves aveugles, tous internes. Provenant des familles à majorité pauvre, ces jeunes parviennent à suivre l’enseignement public du cycle fondamental. Le centre dispense les cours de la 1ère année à la 6ème année du fondamental et les élèves suivent le programme de l’enseignement public fondamental. Aussitôt admis au centre, l’enfant reçoit une formation accélérée toute année et suit programme préscolaire liée à la mobilité et habileté des doigts, l’écriture braille et la socialisation avec les autres jeunes du centre.

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

 

L’Union des personnes handicapées du BURUNDI (UPHB) est une association à but non lucratif reconnue depuis le 9 aout 1989. Il s’agit d’un collectif des organisations des personnes vivant avec un handicap(OPH) qui promeut une société où la personnehandicapée est épanouie et participe pleinement au développement communautaire et national en jouissant de tous ses droits au BURUNDI.

La pauvreté, la discrimination et le handicap sont des problématiques qui se nourrissent dans un cercle vicieux. C’est pour cette raison que la principale mission de l’UPHB est de promouvoir et protéger les droits des personnes handicapées et surtout lutter contre la stigmatisation et la discrimination qui s’y rapportent.

Les domaines d’intervention de l’UPHB reposent sur quatre axes stratégiques.

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Rapport  Technique

Information-sensibilisation des partenaires de l’UPHB  de  la Région du Centre et du Nord  sur la Réduction des Risques et de Catastrophes

Hôtel MARVELOUS  de Ngozi,du  10 -11.12.2019

  1. Discours d’accueil par Madame la Présidente de l’UPHB

En quelques mots :

Madame la Présidente de l’UPHB  a remercié vivement les délégués des partenaires ayant choisi de répondre à  l’invitation et que cela démontre l’importance du sujet à traiter pendant deux jours. Elle en profiter pour  leur souhaiter un travail fructueux de façon que les contributions ,les recommandations a l’issue de cet atelier soient bénéfiques pour la prévention et la gestion des risques et de catastrophes pour un développement durable et inclusif.

Dans les détails :

  1. Discours  d’ouverture par  le Gouverneur de la Province Ngozi  et Président de la Plateforme Provinciale

Dans son discours, il a apprécié positivement  l’initiative de l’UPHB d’organiser un atelier d’information/sensibilisation de ses  partenaires des régions centre et nord sur la RRC et cela dans sa province.

Il a ensuite accorder l’opportunité de participation du Président de l’OPH TWITEZIMBERE de faire partie de la Pate Forme provinciale Ngozi sur la RRC comme ça, les personnes handicapées vont contribuer de façon visible dans la prevention.la gestion des risques de catastrophes.

logo.png
Permettre aux organisations de personnes handicapées
d’exprimer leurs points de vue.
Bujumbura-Burundi
+257 942551
info@uphb.bi
© Copyright 2020 UPHB. All Rights Reserved.

Search