Bienvenue sur le site web de l'Union des Personnes Handicapées du BURUNDI
fren
Ldi - Vdi: 7:30 - 17:30

Horaires d'ouverture

+257 79 05 09 74

Téléphone Mobile

info@uphb.bi

E-mail

Actualités

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

L’Afrique traine et les Femmes Handicapées peinent pour accéder à la vie publique et politique. Les femmes venues de 20 pays d’Afrique dont le Burundi se sont rencontrées à Ouagadougou au Burkina Faso du 6 et 7 avril2021pour faire le point et prendre des résolutions qui s’imposent. La présidente de l’UPHB Madame Adelaïde NYIGINA a participé à cette rencontre continentale

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Le droit à la protection sociale à l'épreuve de la crise de la COVID-19: L’importance des systèmes de protection sociale non contributifs pour protéger le secteur informel en Afrique subsaharienne
La plateforme pour les droits économiques, sociaux et culturels en Afrique, publie ce jour un rapport d’analyse des systèmes de protection sociale dans six pays d’Afrique subsaharienne: le Burundi, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la RDC, le Sénégal et le Togo. Malgré d’importants progrès dans l’extension de la protection sociale dans de nombreuses régions du monde, le droit fondamental à la sécurité sociale n’est pas encore une réalité pour la majeure partie de la population mondiale. La pandémie de la COVID-19 a mis en lumière le manque cruel de protection sociale en Afrique subsaharienne, en particulier pour les travailleur.ses du secteur informel. C’est dans ce contexte qu’en juillet 2020, la plateforme pour les DESC en Afrique, coalition composé d’associations coordonnée par Human Dignity, a lancé une campagne annuelle pour le droit à la protection sociale. Le présent rapport « état des lieux » constitue un temps fort de cette campagne. Constatant que la majorité des régimes de protection sociale existants ne couvre que 15 % de la population africaine, le rapport analyse les forces et les faiblesses des systèmes non contributifs de protection sociale dans 6 pays. Les systèmes non contributifs, où l’accès à l’aide n’est pas conditionné par le versement de cotisations par les bénéficiaires, sont en effet essentiels afin de protéger les travailleur.ses de l’économie informelle.

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Le droit à la protection sociale à l'épreuve de la crise de la COVID-19:

L’importance des systèmes de protection sociale non contributifs pour protéger le secteur informel en Afrique subsaharienne

La plateforme pour les droits économiques, sociaux et culturels en Afrique, publie ce jour un rapport d’analyse des systèmes de protection sociale dans six pays d’Afrique subsaharienne: le Burundi, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la RDC, le Sénégal et le Togo.

Malgré d’importants progrès dans l’extension de la protection sociale dans de nombreuses régions du monde, le droit fondamental à la sécurité sociale n’est pas encore une réalité pour la majeure partie de la population mondiale. La pandémie de la COVID-19 a mis en lumière le manque cruel de protection sociale en Afrique subsaharienne, en particulier pour les travailleur.ses du secteur informel.

C’est dans ce contexte qu’en juillet 2020, la plateforme pour les DESC en Afrique, coalition composé d’associations coordonnée par Human Dignity, a lancé une campagne annuelle pour le droit à la protection sociale. Le présent rapport « état des lieux » constitue un temps fort de cette campagne.

Constatant que la majorité des régimes de protection sociale existants ne couvre que 15 % de la population africaine,le rapport analyse les forces et les faiblesses des systèmes non contributifs de protection sociale dans 6 pays.

Les systèmes non contributifs, où l’accès à l’aide n’est pas conditionné par le versement de cotisations par les bénéficiaires, sont en effet essentiels afin de protéger  les travailleur.ses de l’économie informelle.

Principales conclusions

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Le droit à la protection sociale à l'épreuve de la crise de la COVID-19: L’importance des systèmes de protection sociale non contributifs pour protéger le secteur informel en Afrique subsaharienne
La plateforme pour les droits économiques, sociaux et culturels en Afrique, publie ce jour un rapport d’analyse des systèmes de protection sociale dans six pays d’Afrique subsaharienne: le Burundi, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la RDC, le Sénégal et le Togo. Malgré d’importants progrès dans l’extension de la protection sociale dans de nombreuses régions du monde, le droit fondamental à la sécurité sociale n’est pas encore une réalité pour la majeure partie de la population mondiale. La pandémie de la COVID-19 a mis en lumière le manque cruel de protection sociale en Afrique subsaharienne, en particulier pour les travailleur.ses du secteur informel. C’est dans ce contexte qu’en juillet 2020, la plateforme pour les DESC en Afrique, coalition composé d’associations coordonnée par Human Dignity, a lancé une campagne annuelle pour le droit à la protection sociale. Le présent rapport « état des lieux » constitue un temps fort de cette campagne. Constatant que la majorité des régimes de protection sociale existants ne couvre que 15 % de la population africaine, le rapport analyse les forces et les faiblesses des systèmes non contributifs de protection sociale dans 6 pays. Les systèmes non contributifs, où l’accès à l’aide n’est pas conditionné par le versement de cotisations par les bénéficiaires, sont en effet essentiels afin de protéger les travailleur.ses de l’économie informelle.

Previous Next

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Personnes Handicapées/ autonomisation

Vers l’autonomisation des personnes Handicapées, le leitmotiv des membres  des OPH Bukeye et Matongo

Les personnes handicapées des OPH Bukeye (Muramvya) et Matongo (Kayanza) déterminées à dissuader tous ceux qui croient  que les personnes handicapées sont la charge aux familles et aux communautés et mettre fin aux pratiques de mendicité souvent observées chez les personnes handicapées. Ayant obtenus des appuis donnés par l’UPHB via le financement de la Fondation Liliane et du gouvernement du Burundi, convaincus de leur responsabilité dans la lutte contre la pauvreté, l’unanimité est observé : les personnes handicapées unies pour vaincre les inégalités ; les propos recueillis par Adelin Christian NDATIMANA lors de l’entretien organisé les 30-31 décembre 2020

logo.png
Permettre aux organisations de personnes handicapées
d’exprimer leurs points de vue.

Bujumbura-Burundi

+257 79 05 09 74

info@uphb.bi

© Copyright 2022 UPHB. All Rights Reserved.

Search