Bienvenue sur le site web de l'Union des Personnes Handicapées du BURUNDI
fren
Ldi - Vdi: 7:30 - 17:30
Sam-Dim Fermée
+257 22 22 9610
Téléphone Fixe
info@uphb.bi
E_mail

Développement de l’ enfants

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Rapport technique d’une visite effectuée au  Centre Mutwenzi le 15/06/2019

C’est une visite qui a été faite dans le cadre de rencontrer les nouveaux enfants du PAE (IRADUKUNDA Edgard et NIYONIZIGIYE Jeannette), qui étaient sous l’appui des sœurs annonciades avant d’être attribués à  l’OP/UPHB.

Ça a été aussi une occasion de rencontrer les responsables  du centre  Mutwenzi entre autre Frère Canésius NIYONGABO, le comptable du centre et  Frère Yvès NIBIGIRA, le physiothérapeute de ces centres. Tous les deux m’ont donnés des informations dont j’avais besoins sur les deux enfants selon leurs domaines d’intervention.

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

TERMES DE REFERENCE POUR LA SENSIBILISATION DES PARENTS DES ENFANTS/JEUNES HANDICAPES ET DES ADMINISTRATIFS LOCAUX D’IJENDA SUR L’AUTONOMISATION DE L’ENFANT HANDICAPE

  1. Contexte

 

Le Burundi a ratifié la convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE) le 19 octobre 1990. La préambule de la CDE prévoit que : « l’enfant, pour assurer le développement total et harmonieux de sa personnalité, doit grandir dans un endroit familial dans une atmosphère de bien-être, amour et compréhension ».

Dans son article 20, la convention se focalise sur les enfants qui grandiront sans famille. Le comité des Nations Unies sur les Droits des Enfants a identifié la prise en charge par la famille élargie ou par d’autres personnes proches de la famille  comme l’option la plus appropriée. Afin de « promouvoir la mise en œuvre de la convention relative aux droits de l’enfant et des dispositions pertinentes d’autres instruments juridiques internationaux concernant la protection et le bien-être des enfants privés de protection parentale », et spécialement pour les enfants handicapés, l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté la convention relative à des droits des personnes handicapées. Dans l’acte constitutionnel du Burundi du 18 mars 2005, l’article 14 spécifie que « tous les burundais ont le droit de vivre au Burundi dans la paix et dans la sécurité. Ils doivent vivre ensemble dans l’harmonie, tout en respectant la dignité humaine et en tolérant leurs différences. »

Le Burundi vient de promulguer une loi organique No1/03 du 10/01/2018 portant sur la promotion et protection des droits des personnes handicapées au Burundi et des textes d’application sont entrain d’être fait par des instances habilitées. Dans cet ordre d’idée, la loi vient d’être traduite en kirundi pour la rendre accessible à tous les burundais notamment les personnes handicapées qui n’ont pas eu la chance d’être au banc de l’école.

C’est dans ce cadre que l’OP/UPHB voudrait vulgariser cette loi au sein des communautés rurales car « nul n’est censé ignorer la loi » et par là, au vu de ses interventions stratégiques, voudrait impliquer et travailler avec la communauté et les parents dans les interventions faites aux enfants handicapés afin d’assurer l’autonomie personnelle. Nous voulons collaborer avec les  familles pour offrir les informations et le soutien et le soutien nécessaires afin de répondre aux besoins spécifiques des enfants handicapés en particulier, aider les familles à reconnaitre les conséquences néfastes de la surprotection et de la non scolarisation des enfants handicapés et par là encourager les membres de la famille à devenir des défenseurs capables de changer les attitudes négatives au sein de la communauté ainsi que de soutenir des enfants handicapés pour qu’ils puissent communiquer efficacement et défendre leurs propres droits.

  1. Objectifs de l’activité
  • Objectif général

L’objectif général de cette activité est de sensibiliser les parents des enfants et jeunes handicapés ainsi que les administratifs locaux sur l’autonomisation des EJH dans la communauté et la prise en compte des besoins spécifiques de ces derniers dans la participation sociale et communautaire.

  • Objectif spécifique
  • Vulgariser la loi portant sur promotion et protection des droits des personnes handicapées
  • Sensibiliser la communauté de la commune Mugongomanga sur la prise en compte des besoins spécifiques des EJH dans la vie sociale et communautaire
  • Recueillir des informations des parents des enfants handicapés et de la communauté sur leur implication dans l’accès aux services divers dont les enfants du PAE ont besoin.
  1. Résultats:
  • 35 parents des EJH du PAE participent dans l’encadrement et le suivi des enfants du programme pour une autonomisation effective
  • Une cartographie des engagements des administratifs à la base et des administratifs communaux pour une réadaptation à base communautaire établie
  • Un comité RBC est mis en place
  1. Profil des participants:
  • Les parents des EJH,
  • Les élus locaux de la circonscription
  • L’administrateur, les OPH de la circonscription,
  • 2 sœurs de la congrégation des sœurs annonciades,
  • Les titulaires des CDS,
  • 2 médecins directeurs des hôpitaux d’Ijenda et de Rwibaga,
  • Le Directeur Communal de l’Enseignement,
  • Les directeurs des écoles fondamentales et des lycées,
  1. Date, lieu de réalisation de l’activité, visite de terrain et lancement du communiqué

Date et activité

Endroit du déroulement de l’activité

 13 Mai  2019 : Descente pour distribution des invitations, dépôt du communiqué et réservation de la salle

Centre Ijenda, commune Mugongo-Manga, Province Bujumbura

 19 Mai  2019 : Lecture du communiqué pour invitation dans l’église

Paroisse Jenda

 26 Mai  2019 : Activité

Centre Ijenda commune Mugongo-Manga Province Bujumbura

 

  1. Programme du déroulement de l’activité

Timing

Activités

9h30-10h00

Arrivée de l’équipe sur le lieu et l’accueil des Invités

10h00-10h15

Mot d’accueil de l’Administrateur de la commune Mugongo-Manga

10h15-10h25

Présentation de l’UPHB

10h25-10h45

Auto-Présentation

10h45-11h45 

Exposé

11h45-12h05 

Questions sur l’exposé

12h05-12h35 

Travail en groupe+recommandations

12h35- 12h45 

Mot de clôture par l’Administrateur de la commune Mugongo-Manga et de l’UPHB

12h45-13h45

Rafraichissements + Logistique

 

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

 Termes de référence pour information/sensibilisation des partenaires  des régions Centre et  Nord sur la réduction des risques de catastrophes.

  1. Contexte et justification

Les risques  de crise  et de   catastrophes  naturelles  sont  inévitables  et croissent en intensité et en nombre au Burundi touchant plus les personnes vulnérables telles les personnes handicapées, les personnes âgées, les enfants et  les femmes enceintes. Cette catégorie de personnes a une faible capacité de résilience face aux risques de crise  et de  catastrophes naturelles.

Au niveau de la gestion de ces risques et catastrophes naturels, des efforts de prévention et de développement de la résilience sont consentis  à travers un plan national de contingence avec implication des différents partenaires.

Les personnes handicapées de toutes les catégories (les  déficients visuels, les déficients auditifs, les déficients intellectuels  et celles à mobilité réduite) ont des besoins spécifiques à prendre en compte pendant  les risques de catastrophes naturelles. Leur secours nécessite une communication, un dispositif adapté et approprié. La Convention des Nations Unies relative aux droits des Personnes Handicapées leur reconnaît le droit à la protection et à la sûreté dans des situations de risque, y compris les conflits armés, les crises humanitaires et les catastrophes naturelles.

Les Personnes Handicapées ne doivent pas être perçues comme des victimes passives des catastrophes mais doivent avant tout et surtout, acquérir des compétences et des capacités qui leur permettent de réagir en cas de catastrophe et développer des comportements appropriés pour l’adaptation. Elles ont droit à l’égalité des chances comme le leur garantit la Loi portant Promotion et Protection des Droits des Personnes Handicapées au Burundi promulguée en janvier 2018 et doivent être associées aux activités sectorielles de préparation et de réponse aux urgences.

Les catastrophes naturelles affectent les populations  les plus vulnérables et très souvent les sinistrés sont souvent rassemblés pour assistance avec des services d’assainissement, la distribution des vivres et des non vivres, de  l’eau et de l’hygiène. L’identification des besoins dans les zones de rassemblement des sinistrés  nécessite une synergie des intervenants dans le domaine du handicap pour un secours adéquat des personnes handicapées dans leurs spécificités. Ceux-ci méritent  alors une attention particulière pour prévenir les risques afin d’amoindrir le choc et au cas échéant  fournir un  secours équitable chez les sinistrés pendant l’intervention des différents acteurs. Ainsi, tout le travail d’anticipation et de gestion de ces risques et catastrophes  devrait  se faire au niveau local et  communautaire afin que la réponse communautaire soit une stratégie de réduction de leurs effets.

Pour cela, l’UPHB  intervient de façon spontanée  dans la période post catastrophe en apportant des vivres et des non vivres comme les habits et chaussures aux sinistrés, collectés pour le secours.

Au moment où certaines activités spécifiques sont réalisées par  des organisations de soutien, telles le Ministère de la Sécurité publique, la Croix Rouge, Réseau Caritas Burundi et les organismes onusiens comme UNICEF, CICR, HCR et UN-OCHA, les capacités locales de mise en œuvre de ces activités  sont  très limitées et les bénéficiaires handicapés souvent considérés comme des récipiendaires  passifs car ils restent discriminés et jugés incapables. Toutefois, quand on a l’information sur les signes avant coureurs des risques de catastrophes, l’anticipation de différents risques de catastrophes est maximale chez les vulnérables aussi. 

Face à cette situation, l’UPHB avec ses organisations membres et ses partenaires  souhaite promouvoir l’inclusivité d’accès à l’information pour se préparer à esquiver ou à secourir les plus vulnérables et comme ça, elles contribueront à la mise en place d’un  plan de  contingence en matière de prévention et de gestion des risques et de catastrophes naturelles.

L’objectif stratégique n°2 du plan stratégique de l’UPHB 2018-2022 s’est donné comme priorité de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées avec un accent particulier sur  les enfants et les jeunes handicapés à travers l’accompagnement des associations membres à le renforcement des  capacités  institutionnelles et opérationnelles de  ses organisations membres et ses partenaires. En collaboration avec la Plateforme Nationale en charge de la réduction des risques et de catastrophes, l’UPHB a déjà organisé un atelier de formation-sensibilisation sur la thématique de la réduction des risques de catastrophes en faveur des représentants des Organisations partenaires de la Région Ouest qui s’est tenu au mois d’aout 2018. Le présent atelier poursuit le même objectif  et cible les organisations membres et partenaires oeuvrant dans la Région Centre et Nord.

 

  1. Des objectifs de l’atelier

II.1. Objectif  global 

  • Contribuer  au renforcement des capacités des partenaires sur la thématique  de prévention et de gestion des risques et de catastrophes par implication des plus vulnérables.

II.2. Objectif   spécifique 

Renforcer les compétences des participants  pour la sensibilité et l’inclusion des besoins spécifiques des Personnes handicapées dans l’évaluation, la planification et la réponse humanitaire liée à la RRC.

  • Résultats attendus
  1. Les participants à l’atelier possèdent de nouvelles informations sur la structure de la plateforme nationale de réduction des risques et des catastrophes et le processus d’élaboration des plans de contingence 
  2. Les participants à l’atelier de sensibilisation s’imprègnent des besoins spécifiques des personnes handicapées dans l’évaluation, la planification et la réponse humanitaire liée à la RRC 
  3. Les participants à l’atelier s’engagent à être des acteurs de plaidoyer au niveau local pour l’élaboration des plans de contingence qui prennent en compte les besoins des personnes handicapées. 
  1. Activité à  réaliser :

Organiser un atelier d’information-sensibilisation des partenaires de l’UPHB de la Région Centre et Nord en matière de la RRC

 

  1. Profil des participants

 

Lieu et dates : En ville de  Ngozi (endroit à préciser), du 10 au 11 Décembre  2019.

 

 

 

  1. Méthodologie :
  1. Présentations sous forme de PowerPoint sur
  • le contenu d’un plan de contingence ;
  • les besoins spécifiques des personnes handicapées en cas d’urgence ;
  1. Echanges-débats par rapport aux différents thèmes/sous thèmes développés
  2.  Formulation des recommandations pour le suivi   

 

N.B : La communication se fera prioritairement en Français et quelques fois en Kirundi 

 

                                                                         Fait à Bujumbura, le 29/11/ 2019

                                                                       Léonard NKUNZUMUHARI

                                                                    Directeur Exécutif /UPHB

logo.png
Permettre aux organisations de personnes handicapées
d’exprimer leurs points de vue.
Bujumbura-Burundi
+257 942551
info@uphb.bi
© Copyright 2020 UPHB. All Rights Reserved.

Search