Bienvenue sur le site web de l'Union des Personnes Handicapées du BURUNDI
fren
Ldi - Vdi: 7:30 - 17:30
Sam-Dim Fermée
+257 22 22 9610
Téléphone Fixe
info@uphb.bi
E_mail

Actualités

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

En date du 31/12/2019, un atelier de renforcement des  capacités des OPH de l’UPHB a été tenu au siège de l’UPHB. Il était  organisé par l’OP-UPHB et a regroupé une trentaine de participants issus des OPH membres de l’UPHB. Les participants ont eu l’occasion de passer en revue les axes du plan stratégique de l’UPHB ainsi que les principales activités prévues par axe.

L’objectif principal de cet atelier était d’appeler chaque OPH membre de l’UPHB d’élaborer son propre plan stratégique qui tient compte des axes prioritaires établis par l’UPHB

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Cet atelier de deux jours a réuni les OPH, les OP de la région Nord Est et les intervenants en matière de prévention des risques et catastrophes de la région centre Est. L'atelier a été rehaussé par le Gouverneur de la province de Ngozi et les cérémonies d'ouverture ont été assurée par la Représentante Légale de l'UPHB.

  1. Contexte et justification

Les risques  de crise  et de   catastrophes  naturelles  sont  inévitables  et croissent en intensité et en nombre au Burundi touchant plus les personnes vulnérables telles les personnes handicapées, les personnes âgées, les enfants et  les femmes enceintes. Cette catégorie de personnes a une faible capacité de résilience face aux risques de crise  et de  catastrophes naturelles.

Au niveau de la gestion de ces risques et catastrophes naturels, des efforts de prévention et de développement de la résilience sont consentis  à travers un plan national de contingence avec implication des différents partenaires.

Les personnes handicapées de toutes les catégories (les  déficients visuels, les déficients auditifs, les déficients intellectuels  et celles à mobilité réduite) ont des besoins spécifiques à prendre en compte pendant  les risques de catastrophes naturelles. Leur secours nécessite une communication, un dispositif adapté et approprié. La Convention des Nations Unies relative aux droits des Personnes Handicapées leur reconnaît le droit à la protection et à la sûreté dans des situations de risque, y compris les conflits armés, les crises humanitaires et les catastrophes naturelles.

Les Personnes Handicapées ne doivent pas être perçues comme des victimes passives des catastrophes mais doivent avant tout et surtout, acquérir des compétences et des capacités qui leur permettent de réagir en cas de catastrophe et développer des comportements appropriés pour l’adaptation. Elles ont droit à l’égalité des chances comme le leur garantit la Loi portant Promotion et Protection des Droits des Personnes Handicapées au Burundi promulguée en janvier 2018 et doivent être associées aux activités sectorielles de préparation et de réponse aux urgences.

Les catastrophes naturelles affectent les populations  les plus vulnérables et très souvent les sinistrés sont souvent rassemblés pour assistance avec des services d’assainissement, la distribution des vivres et des non vivres, de  l’eau et de l’hygiène. L’identification des besoins dans les zones de rassemblement des sinistrés  nécessite une synergie des intervenants dans le domaine du handicap pour un secours adéquat des personnes handicapées dans leurs spécificités. Ceux-ci méritent  alors une attention particulière pour prévenir les risques afin d’amoindrir le choc et au cas échéant  fournir un  secours équitable chez les sinistrés pendant l’intervention des différents acteurs. Ainsi, tout le travail d’anticipation et de gestion de ces risques et catastrophes  devrait  se faire au niveau local et  communautaire afin que la réponse communautaire soit une stratégie de réduction de leurs effets.

Pour cela, l’UPHB  intervient de façon spontanée  dans la période post catastrophe en apportant des vivres et des non vivres comme les habits et chaussures aux sinistrés, collectés pour le secours.

Au moment où certaines activités spécifiques sont réalisées par  des organisations de soutien, telles le Ministère de la Sécurité publique, la Croix Rouge, Réseau Caritas Burundi et les organismes onusiens comme UNICEF, CICR, HCR et UN-OCHA, les capacités locales de mise en œuvre de ces activités  sont  très limitées et les bénéficiaires handicapés souvent considérés comme des récipiendaires  passifs car ils restent discriminés et jugés incapables. Toutefois, quand on a l’information sur les signes avant coureurs des risques de catastrophes, l’anticipation de différents risques de catastrophes est maximale chez les vulnérables aussi. 

Face à cette situation, l’UPHB avec ses organisations membres et ses partenaires  souhaite promouvoir l’inclusivité d’accès à l’information pour se préparer à esquiver ou à secourir les plus vulnérables et comme ça, elles contribueront à la mise en place d’un  plan de  contingence en matière de prévention et de gestion des risques et de catastrophes naturelles.

L’objectif stratégique n°2 du plan stratégique de l’UPHB 2018-2022 s’est donné comme priorité de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées avec un accent particulier sur  les enfants et les jeunes handicapés à travers l’accompagnement des associations membres à le renforcement des  capacités  institutionnelles et opérationnelles de  ses organisations membres et ses partenaires. En collaboration avec la Plateforme Nationale en charge de la réduction des risques et de catastrophes, l’UPHB a déjà organisé un atelier de formation-sensibilisation sur la thématique de la réduction des risques de catastrophes en faveur des représentants des Organisations partenaires de la Région Ouest qui s’est tenu au mois d’aout 2018. Le présent atelier poursuit le même objectif  et cible les organisations membres et partenaires oeuvrant dans la Région Centre et Nord.

 

 

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Cette journée a été célébrée au stade de la capitale politique de Gitega sous le thème : Favoriser la participation sociale des personnes handicapées : « Un geste à la fois ».

Les cérémonies ont été rehaussées par le 1er Vice-Président de la République du Burundi. Il a remercié les organisateurs de la journée et a présenté à la population pas mal des réalisations faites par le Gouvernement du Burundi en faveur des personnes handicapées. Avant de terminer, il présenté à la population qui était venue célébrer la journée, les membres du Comité National pour les Droits des personnes handicapées au Burundi qui venait d’être mis en place récemment en date du 30/11/2019. Il est composé de 20 membres dont : 10 membres qui représentent les Ministères, 3 membres qui représentent les confessions religieuses, ainsi 7 membres représentant les Organisations des personnes handicapées.

Soulignons ici que parmi les 7 membres faisant partie du Comité National, 3 proviennent des Organisations des personnes handicapées membres de l’UPHB. Ce qui fait une fierté pour l’Union

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Avec l’appui de l’ambassade de France au Burundi, le Comité National Paralympique organise depuis le  12 octobre les éliminatoires du championnat régional de sitting volleyball 2019, répartis-en 3 zones au niveau du pays (Nord-Centre, Sud et Ouest). L’objectif étant la valorisation des talents en matière de sport chez les personnes en situation de handicap.

logo.png
Permettre aux organisations de personnes handicapées
d’exprimer leurs points de vue.
Bujumbura-Burundi
+257 942551
info@uphb.bi
© Copyright 2020 UPHB. All Rights Reserved.

Search