Bienvenue sur le site web de l'Union des Personnes Handicapées du BURUNDI
fren
Ldi - Vdi: 7:30 - 17:30
Sam-Dim Fermée
+257 22 22 9610
Téléphone Fixe
info@uphb.bi
E_mail

Actualités

Previous Next

Chrétien ou musulman, la question du handicap nous concerne tous

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Chrétien ou musulman, la question du handicap nous concerne tous

En date du 18 décembre, l’Union des Personnes Handicapé du Burundi(UPHB) a organisé une « une conférence-atelier sur le modèle d’inclusion du handicap dans les programmes de développement  en faveur de ces organisations partenaires et des représentants des confessions religieuses œuvrant au Burundi». L’Union des Personnes Handicapées en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers a planifié cette conférence-atelier avec les responsables des OP et les responsables des différentes confessions religieuses en vue de débattre sur l’importance de franchir le gap allant du modèle Charité au modèle droit de l’homme pour l’inclusion effective des personnes handicapées dans leurs programmes de développement. Dans l’histoire du pays, les confessions religieuses au Burundi ont joué  et jouent encore un rôle primordial dans l’assistance et la scolarisation des personnes handicapées et de leurs familles. Toutefois, ces confessions religieuses adoptaient surtout le modèle de la charité et le modèle médical, d’où une conférence-atelier organisée par l’UPHB avec les grands thèmes suivant :

 

  • La pastorale des personnes handicapées et de leurs familles au sein de l’Eglise catholique par Abbé Jean Bosco NINTUNZE, secrétaire Général de Caritas Burundi
  • L’Islam et ses initiatives en faveur des personnes handicapées par El Hadj Haruna Jérôme NKUNDUWIGA, communauté musulmane du Burundi

Les objectifs visés par la tenue de cet atelier sont entre autres : échanger sur  les initiatives des confessions religieuses  pour l’inclusion des personnes handicapées dans leurs projets/programmes de développement ainsi que les différents défis rencontrés  ainsi que les perspectives d’avenir, échanger sur les initiatives des Organisations des Personnes handicapées pour la protection et la promotion de l’accès aux droits et aux services par les personnes handicapées au Burundi (projets/programmes réalisées ou en cours de réalisation), adopter des recommandations pertinentes pour une synergie des interventions et une mobilisation conjointe des ressources pour un développement durable inclusive effective.

La pastorale des personnes handicapées et de leurs familles au sein de l’Eglise catholique

Selon Abbé Jean Bosco NINTUNZE, secrétaire Général de Caritas Burundi, pour l’Eglise catholique, les Personnes Handicapées occupent la première place. Les personnes fortes dites « normales » doivent supporter les faibles « handicapées »pour faire l’harmonie sociale tout en commençant par les familles des Personnes Handicapées qui, selon Abbé J Bosco sont les premières cibles à aider les Personnes Handicapée du fait que les problèmes que rencontrent ces dernières  ne sont surmontés que sous l’appui de leurs familles. Dans ses prédications, l’Eglise catholique  fait des sensibilisations sur handicap et les droits des Personnes handicapés d’une façon particulière pour qu’il n’y ait plus de discrimination.

Pourquoi organiser une pastorale des personnes handicapées ?

La personne handicapée est souvent considérée comme une spectatrice dans les activités de développement et dans les bonnes actions dans l’Eglise catholique au lieu d’en être actrice. L’implication de ces personnes là dans les activités de l’Eglise catholique est de l’importance capitale car tous les chrétiens ont à apprendre   d’elles. Il faut donc faire avec elles et non faire pour elles, ce qui est un principe de base très Important pour leur inclusion dans tous les domaines. L’Eglise catholique a pris le devant dans la prise en charge des enfants handicapés car seule  diocèse Gitega a plus de 300 enfants handicapés vivant dans différents centres pour personnes handicapées. Malgré les efforts fournis par l’Eglise, les personnes handicapées rencontrent pas mal de défis entre autre la discrimination, la non considération dans la société, la pauvreté des personnes handicapées et de leurs familles  d’où différentes solutions sont  envisagées par l’Eglise catholique entre autre nouer des partenariats avec des associations qui soutiennent les personnes handicapées, faire l’appui aux différents services spécialisés, renforcer les capacités des OPH, prévenir les causes et les risques du handicap, adapter les futures constructions, animer les journées internationales animées par les partenaires de l’Eglise, créer un centre des personnes handicapées  ainsi que donner la parole aux personnes handicapées.

L’Islam et ses initiatives en faveur des personnes handicapées

Selon El Hadj Haruna Jérôme NKUNDUWIGA, les personnes handicapées ont un handicap mais ne sont pas handicapés  car elles sont capables pour elle-même et pour la société.  L’Islam reconnait qu’il ya différents types de handicap mais qu’il faut  aider les PH  en tenant compte de leurs besoins car «  tout ce qu’on fait pour quelqu’un sans lui est contre lui ». La personne handicapée a droit d’entendre  le message religieux, ainsi l’Islam favorise la réadaptation pour faciliter le musulman handicapé. Parmi les devoirs de l’islam envers les PH, il ya le respect, le soutien moral, intégration, développement de ses compétences,….

Sans éducation point de développement

Les enfants handicapés ont droit à l’éducation et doivent embrasser les écoles ordinaires au lieu de faire seulement l’enseignement des métiers au bas âge car c’est par les études qu’on va observer et surmonter les obstacles de la vie.  Selon El Hadji Haruna, l’enfant handicapé est confronté à des obstacles en milieu scolaire comme financement insuffisant, inaccessibilité physiques des infrastructures, approche individualisée insuffisante (adoption d’une méthodologie généralisée sans tenir compte des besoins spécifiques de l’enfant handicapé), les attitudes négatives  et les stéréotypes  qui font que les élèves handicapés font face à des attitudes négatives.

Pour faire face à des problèmes que rencontrent les personnes handicapées, l’Islam prétend défendre les personnes handicapées, encadrer les femmes handicapées en métiers, aider les personnes handicapées à créer eux même de l’emploi, construire les infrastructures adaptées et corriger celles existantes, rendre les lieux d’aisance accessibles et la spécification des différents types de handicap.

                                                                        Par Adelin Christian NDATIMANA

                                                                        Chargé de la communication/UPHB

logo.png
Permettre aux organisations de personnes handicapées
d’exprimer leurs points de vue.
Bujumbura-Burundi
+257 942551
info@uphb.bi
© Copyright 2021 UPHB. All Rights Reserved.

Search