Bienvenue sur le site web de l'Union des Personnes Handicapées du BURUNDI
fren
Ldi - Vdi: 7:30 - 17:30
Sam-Dim Fermée
+257 22 22 9610
Téléphone Fixe
info@uphb.bi
E_mail

Actualités

Les Elèves aveugles du centre Rumuri de Gitega ignorent la journée de la canne Blanche

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Burundi: célébration de la canne Blanche

Au moment où le monde a célébré ce jeudi  15 octobre 2020 la journée Internationale de la canne Blanche, les Elèves  du centre pour Aveugles de Rumuri à Gitega (capitale Politique du Burundi), n’en savent pas de quoi s’agit-il. Mais comment parviennent-ils à se déplacer sans canne ni guide ?

Le Centre pour aveugles Rumuri (centre Sainte Lucie de la congrégation des Sœurs Bernadette dans l’Archidiocèse de Gitega) héberge plus de 50 élèves aveugles, tous internes. Provenant des familles à majorité pauvre, ces jeunes parviennent à suivre l’enseignement public du cycle fondamental. Le centre dispense les cours de la 1ère année à la 6ème année du fondamental et les élèves suivent le programme de l’enseignement public fondamental. Aussitôt admis au centre, l’enfant reçoit une formation accélérée toute année et suit programme préscolaire liée à la mobilité et habileté des doigts, l’écriture braille et la socialisation avec les autres jeunes du centre.

 

L’archidiocèse de Gitega donne l’essentiel des appuis pour le fonctionnement du centre, le Ministère ayant la solidarité nationale donne certaines provisions, la fondation Liliane à travers l’UPHB ainsi que d’autres bienfaiteurs.  Sœur Aline Karerwa, Responsable du Centre précise en outre que des fois, elle se heurte à de sérieux problèmes liés à l’hospitalisation des enfants qui ne sont pas dans le programme de l’UPHB sous les appuis de la Fondation Liliane et que les parents biologiques se désengagent progressivement de l’éducation de leurs enfants aveugles. Heureusement dit-elle l’archidiocèse fait tout pour soulager les enfants en difficultés.

Les enfants suivent le programme et réussissent aux épreuves. Finalement comment faire apprendre aux aveugles ? L’écriture braille est développée au centre Rumuri. Des Machines Perkins et les tablettes pour la transcription des notes. Tous les élèves doivent maitriser l’écriture braille. Mais les élèves ayant connu le handicap trop tard connaissent des problèmes d’apprentissage par rapport aux enfants nés avec le handicap visuel, Explique Jean Marie Nzigiza, Enseignant en 6ème lui aussi aveugle.

L’épanouissement des enfants dans la cour de récréation : le foot très apprécié par les garçons ! Jean Marie Nzigiza.

Les enfants aveugles du centre Rumuri jouent au foot alors qu’ils ne voient pas. Leur enseignant explique : les enfants développent d’autres facultés sensorielles et la maitrise du milieu de vie mais, les autorités du centre doivent d’abord se rassurer qu’il n’y pas d’obstacle que les enfants ne savent d’avance afin qu’ils ne tombent pas à la cour de récréation, les enfants courent, font des jeux divers et c’est un spectacle sans canne ni guide. Le guide est besoin quand il s’agit des déplacements à l’extérieur de l’établissement. En plus de la formation scolaire, les enfants suivent au moins  trois fois la semaine la messe à la chapelle. L’aumônier organise la messe régulièrement pour aider les jeunes à devenir des chrétiens fervents et les sœurs disent satisfaites du programme d’encadrement spirituel pour soulager la solitude des enfants et les rendre heureux par la prière.

Des âmes charitables pour être en solidarité avec les aveugles au moment de la célébration de la journée de la canne blanche

Sœur Aline Karerwa remercie  tous ceux qui participent de près ou de loin pour appuyer le centre et aider les enfants pour les faire soigner. Elle fait mention de l’UPHB avec les appuis de la  Fondation Liliane dans  son programme d’Autonomisation aux Enfants et Jeunes handicapés.

Le centre a besoin des machines Perkins nouvelle génération, des tablettes, de l’imprimante et autres matériels didactiques que les élèves ont besoin pour apprendre. Ils demandent aux bienfaiteurs d’appuyer ce centre pour réaliser ses objectifs pédagogiques qu’il s’est fixé.

En plus, le centre a besoin des appuis considérables pour aider les enfants surtout que ces derniers proviennent  des familles pauvres. Aux donateurs traditionnels de continuer à soutenir le centre et aux défenseurs des droits des personnes handicapées tel que UPHB de sensibiliser les parents et les communautés à ne pas stigmatiser les enfants aveugles plutôt à les encourager à suivre l’école. 

Précisons que le centre Rumuri se dit satisfait du pas franchi dans l’encadrement des enfants handicapés, car les premiers enfants à fréquenter le dit établissement sont déjà à l’université, les autres font le 2ème cycle fondamental. Selon Jean Marie Nzigiza, la journée du 15 octobre devrait être une journée de « solidarité aux personnes aveugles et dire Halte à la stigmatisation faite à leur égard ».

 

                                                                                                                          NDATIMANA Adelin Christian

logo.png
Permettre aux organisations de personnes handicapées
d’exprimer leurs points de vue.
Bujumbura-Burundi
+257 942551
info@uphb.bi
© Copyright 2020 UPHB. All Rights Reserved.

Search