Bienvenue sur le site web de l'Union des Personnes Handicapées du BURUNDI
fren
Ldi - Vdi: 7:30 - 17:30

Horaires d'ouverture

+257 79 05 09 74

Téléphone Mobile

info@uphb.bi

E-mail

Actualités

Promotion des Droits des Personnes Handicapées

User Rating: 5 / 5

Star ActiveStar ActiveStar ActiveStar ActiveStar Active
 

Promotion des Droits des Personnes Handicapées  

“Il n’oubliera jamais, Pierre NKURUNZIZA pour l’avoir honoré, le 1er mai 2020”

Thérence NIYONGERE un jeune handicapé lauréat de l’Examen d’Etat édition 2019,  est primé par le Président de la République Pierre NKURUNZIZA le 1er mai 2020 pour s’être qualifié parmi les trois premiers au niveau national. Du jamais vu ! Le jeune handicapé est honoré au pays, toute la nation est fière.

 

Toujours dans sa chaise roulante, Thérence NIYONGERE est un jeune handicapé dont les membres inférieurs sont malformés ce qui l’empêche de se déplacer sans se servir de sa chaise roulante. Après ses études primaires, étant dans le centre des personnes handicapées de l’ODDIM où il était appuyé en kinésithérapie et en matériels scolaires, il a continué l’école secondaire dans une école secondaire à régime d’internat et c’est bien  à l’ETS Kamenge et se classait toujours premier de la classe dans la section d’informatique de télécommunication. Il vient de décrocher un diplôme A2 avec une meilleure note (plus de 80%), à l’examen d’Etat édition 2019. Il reçoit des félicitations de toute part. L’écho franchit les obstacles et la présidence de la République prend connaissance de la réussite du jeune handicapé, l’heure de la gloire arrive c’est le 1er mai 2020, lors de la fête du travail et des travailleurs, Thérence est honoré par le chef de l’Etat, Pierre NKURUNZIZA, car il est grand travailleur, lucide et entreprenant. La nation est fière de son fils selon les propos du chef de l’Exécutif burundais.

La fête du travail, un symbole de l’émancipation des jeunes handicapés                  

Accompagné des sœurs Bene Mukama qui aident les personnes handicapées au nom du Diocèse Catholique de Muyinga, Thérence Niyongere reçoit un certificat d’honneur et de mérite  des mains de son excellence le Président de la République et une enveloppe d’un million de francs burundais.

Pour le moment Thérence fait son stage professionnel au service de la communication de l’ODDIM dirigé par Abbé Evariste HARERIMANA. Apprécié au niveau du service, car son apport est considérable en contribuant dans la saisie rapide des journaux et l’Abbé Evariste HARERIMANA dit qu’il est confiant du travail accompli  et n’hésite pas à lui laisser seul au service continuer le travail car il est capable. Toutefois, il conseille au jeune Thérence de continuer ses études universitaires prie pour lui pour qu’il devienne un grand homme qui sera utile pour sa famille, l’Eglise et la nation toute entière.

Interrogé sur son état de satisfaction de tous ceux qui l’ont aidé durant son parcours de la vie, Thérence affirme qu’il doit sa réussite à ses parents qui n’ont pas cessé de l’appuyer durant sa naissance jusqu’à l’heure actuelle. Il est reconnaissant que des âmes charitables ont fait de lui un homme de valeur malgré son handicap, il cite notamment la fondation Liliane, l’UPHB, l’ODDIM, les enseignants et les élèves et la liste n’est pas exhaustive. Tous ont développé l’estime de soi et il est fier du pas franchi et promet qu’il fera de son mieux pour les honorer par un travail assidu. Et de conclure, les personnes handicapées doivent savoir qu’ils sont capables et que Dieu va bénir les mains qui travaillent et non les paresseux !

Pour lui, la date du 1er mai 2020, sera gravée dans sa mémoire et devient un symbole de l’émancipation des personnes handicapées : l’heure a sonné, il faut que les personnes handicapées prennent leur responsabilité à lutter pour leurs droits.

La fin d’un mythe ?

Le geste posé par le chef de l’Etat en primant un jeune handicapé brillant est fondamental dans un pays où des clichés et stéréotypes pèsent sur la conscience des personnes handicapées. C’est un soulagement et un geste fort qui marque le tournant de l’histoire. Toutefois la lutte est longue et c’est plutôt le début de l’histoire. En plus des moments d’émotions, il faut engager un débat public sur des questions fondamentales qui hantent les esprits des personnes handicapées : la justice sociale, la santé, l’éducation, l’emploi et surtout le respect de leurs droits.

Pour Adelaïde NYIGINA, présidente de l’UPHB qui était à Muyinga lors de sa visite à l’ODDIM, son partenaire dans la promotion et la protection des droits des personnes handicapées,  la famille doit jouer un rôle important dans la promotion et la protection des droits des personnes handicapées et les pouvoirs doivent veiller au strict respect de la loi et à la promotion de l’ Etat de Droit envers les personnes handicapées.

Voir le chef de l’Etat, faire ce geste combien symbolique, nous sommes convaincus que l’avenir nous réserve de belles surprises, et les générations futures ne subiront point les traumatismes d’antan. Son vœu est que chaque Murundi prenne sa responsabilité et prend acte en se référant au discours du chef de l’Etat et que le gouvernement initie des projets innovants en faveur des personnes handicapées. 

Elle félicite Thérence pour avoir honoré les personnes handicapées et demande aux autres jeunes de ne pas abjuguer face à l’horreur de la peur et garder la foi, car ils sont  maitre de leur destin et personne d’autre ne peut en dérober.

Adelin Christian NDATIMANA

logo.png
Permettre aux organisations de personnes handicapées
d’exprimer leurs points de vue.

Bujumbura-Burundi

+257 79 05 09 74

info@uphb.bi

© Copyright 2022 UPHB. All Rights Reserved.

Search